Retour à l'accueil FNAC
Retour à l'accueil

Inscrivez- vous
à notre News letter


 
Comparer 
 Les marques
 Les prix
Choisir 
 Essais produits
 Dossiers techniques
 Comment ça marche ?
 Guide achat
 Lexique
Acheter 
 Boutiques en ligne
 Blu ray et DVD
 Développement photo
 Occasions et enchères
 Financements
Service après vente 
 Guide de dépannage
 Stations agréées
 Tout sur le SAV
 Trucs et astuces

Baromètre des sites
Pixmania (+9)
Delamaison (+5)
La maison de Catherine (+3)
Fnac (-1)

Le baromètre complet


Accueil Ajouter aux favoris Contact

  Page précédente 


Le lave-linge

 Le TAMBOUR repose sur :
- 1 palier pour les "FRONT" (chargement par devant)
- 2 paliers pour les "TOP" (chargement par dessus) Il a pour rôle, entre autres, de permettre le brassage du linge. Il est équipé de plusieurs renflements sur sa périphérie intérieure, appelés Aubes ou Redans. Celles-ci sont formées dans la masse, soudées ou rapportées par vissage. NB : Plus il y a de trous dans le tambour, meilleurs seront le rinçage et l'essorage pour évacuer mousse et eau.

 Le MOTEUR
Il transmet le mouvement au tambour par l'intermédiaire d'un jeu de poulie et courroie.
La CADENCE de LAVAGE
C'est la répartition entre le temps de rotation du tambour et son immobilité avant l'inversion du sens de rotation. Elle diffère selon les marques et les programmes choisis.
L'ESSORAGE :
Il remplace la torsion. Il est obtenu par la force centrifuge. Sa vitesse et sa durée sont adaptées à chaque programme.

 Le THERMOPLONGEUR
Il assure le chauffage de l'eau contenue dans la cuve. Il est constitué d'une résistance électrique gainée, lui permettant d'être immergée dans le bain lessiviel. Il est placé entre la cuve et le tambour.

 La SECURITE THERMIQUE
Elle permet de couper l'alimentation électrique du thermoplongeur en cas d'anomalie de fonctionnement.

 Le KLIXON
Cette sonde indique que la température sélectionnée est atteinte dans le bain lessiviel.


 Le CHAUFFAGE
- Le CHAUFFAGE CHRONOMETRIQUE
Le temps de chauffe du thermoplongeur est pré-déterminé pour chaque programme. La machine n'offre qu'une seule température par programme. Néanmoins, on lave rarement à la température sélectionnée car la température de l'eau qui arrive dans la machine varie suivant les saisons.
- Le CHAUFFAGE THERMOSTATE
Le temps de chauffe du thermoplongeur intègre la température d'entrée d'eau dans la machine. Plusieurs températures sont proposées pour chaque programme. On peut ainsi choisir un programme long associé à une basse température.

 Le ROBINET d'ARRIVEE d'EAU
Une arrivée d'eau froide est indispensable pour le raccordement en eau de la machine.

 L' ELECTROVANNE
Ce robinet électro-magnétique ouvre ou ferme, aux moments voulus, les arrivées d'eau.
Ce robinet est commandé :
- par le programmateur pour l'arrivée d'eau
- par le pressostat pour la fermeture du débit, lorsque le niveau requis est atteint.

 Le PRESSOSTAT
Cet interrupteur est actionné par de l'air sous pression. Le programmateur commande l'électrovanne pour l'arrivée de l'eau dans la machine. L'eau, en remplissant la cuve, comprime l'air. A un certain niveau de compression, le pressostat se déclenche et vient commander l'électrovanne pour la fermeture du débit. : il assure le niveau d'eau requis dans la machine.

 La POMPE de VIDANGE
Elle évacue les eaux usées de la machine. Elle est constituée d'un moteur associé à une pompe centrifuge, elle-même protégée par un filtre. Aujourd'hui, beaucoup de pompes sont dites auto-nettoyantes. Elle tourne alors dans les deux sens pour évacuer dans le filtre les corps étrangers (peluches de tissus, boutons, ...)


L'histoire du lave-linge

La première lessiveuse apparaît au XIXème siècle. Lorsque l'eau est en ébullition dans la lessiveuse, elle remonte par la cheminée et arrose le linge. Le premier cycle automatique est créé.
En 1830 apparaissent, en Angleterre, les premières machines à laver mécaniques. En France, c'est en 1898, à Wattrelos (Nord) chez Flandria, que la première barboteuse a été conçue. C'est une machine en bois en forme de demi-tambour effectuant un mouvement de va-et-vient et commandée manuellement. La première machine à laver sans moteur française, est née.
En 1901, un américain invente la première machine à laver électrique.
En France, au tout début du XXème siècle, juste après la première guerre mondiale, des chercheurs proposent les premières machines à agitateur.
La première machine à laver le linge française à moteur (la Speed) est présentée en 1920 à la Foire de Paris. Le succès est immédiat, la "laveuse" est née et envahit le marché.
A partir de 1925, de nombreux modèles apparaissent : avec tambour horizontal, panier oscillant, agitateur en fond de cuve, agitateur supérieur... Dans le même temps certains fabricants proposent des machines chauffantes avec une cuve en cuivre ou en tôle galvanisée.
En 1929 apparaissent les premières machines à laver française avec un essorage incorporé.
La fabrication en série de machines à laver électriques commence aux Etats Unis à la veille de la seconde guerre mondiale.

En 1937 Bendix, une société d'aviation américaine, crée la première machine à laver automatique.

En France, la fabrication des machines à laver reprend après le seconde guerre mondiale.
A partir 1950 :
• Les modèles en bois cèdent progressivement la place aux modèles à revêtement émaillé,
• Les machines à agitateur sont remplacées peu à peu par des machines à pulsateur,
• apparaissent des machines combinées (machine à laver et essoreuse centrifuge),
• Des modèles fonctionnant au gaz ou à l'électricité arrivent sur le marché.

A partir de 1954, la machine à laver à chargement par de dessus s'impose en France.
La production de masse permet la baisse des prix et met la machine à laver à la portée de beaucoup de foyers.

En France c'est entre 1950 et 1960 que les premiers modèles automatiques arrivent sur le marché. Les machines peuvent enchaîner prélavage, chauffage-lavage, rinçage et essorage dans la même cuve supprimant ainsi les manipulations de linge. Il est aussi possible de choisir un programme de lavage différent selon la nature du linge.

La Française est libérée en 1963 grâce à la première machine à laver entièrement automatique avec la programmation du lavage, du rinçage et de l'essorage.

La première machine à laver séchante apparaît en France en 1977.

A partir de 1978 les fabricants français vont faire évoluer les machines en améliorant les programmes de lavage (Eco, rapide...), d'essorage (vitesses de plus en plus élevées et essorage variable en fonction du type de linge)...

Entre 1970 et 1980 l'électronique entre progressivement dans la conception des machines à laver, d'abord dans les composants, ensuite dans les commandes puis dans les programmes...

A partir de 1985, il est possible de laver une petite quantité de linge en diminuant les consommations d'eau et d'électricité grâce à la capacité variable automatique, d'adapter parfaitement tous les paramètres de lavage, rinçage, essorage... grâce à l'électronique (Fuzzy Logic - logique floue), de laver des textiles délicats (laine, soie, textiles lavable à la main...).
Aujourd'hui les lave-linge consomment de moins en moins d'eau, d'électricité et proposent des programmes adaptés à presque tous les types de textiles. Sur certains modèles, il suffit de sélectionner le type de textile et la machine fait le reste... jusqu'à tenir compte du degré de salissure du linge.

 


Comparez les prix !

Infos Conso 
 Actualités
 Avis consommateurs
 Baromètre des sites
 Dossiers conso
 Forum 


Bon à savoir !

Filmer en 4K : vos souvenirs en ultra haute définition

Combien de temps puis-je conserver des aliments au congélateur ?

Dois-je débrancher ma télé quand je pars en voyage ?

 Derniers avis Conso

  Aspirateur Tornado TO 5430 
MAUVAISES ODEURS

  Decoclico
ESCROQUERIE fuyez ce...
  Lave linge Whirlpool AWOD8455 
Whirlpool ZERO qualité

  SIEMENS CI36BP01
Partie congélateur défectueuse

Déposer un avis

 Contact   Partenaires   Pourquoi UC ? 
Agence DevComWeb   -   Technologie Micrologiciel™