Retour à l'accueil Pixmania
Retour à l'accueil

Inscrivez- vous
à notre News letter


 
Comparer 
 Les marques
 Les prix
Choisir 
 Essais produits
 Dossiers techniques
 Comment ça marche ?
 Guide achat
 Lexique
Acheter 
 Boutiques en ligne
 Blu ray et DVD
 Développement photo
 Occasions et enchères
 Financements
Service après vente 
 Guide de dépannage
 Stations agréées
 Tout sur le SAV
 Trucs et astuces

Baromètre des sites
Pixmania (+9)
Delamaison (+5)
La maison de Catherine (+3)
Fnac (-1)

Le baromètre complet


Accueil Ajouter aux favoris Contact

  Page précédente 


Le téléviseur cathodique

Il s'agit du plus vieux de nos systèmes de diffusion d'image, dans le sens où il est né d'une ampoule, plus précisément d'un oscillographe à rayons cathodiques que Karl Braun a mis au point en 1897.
 Heureusement pour nos rétines, le tube cathodique a progressé à pas de géant depuis la seconde guerre mondiale, mais le principe de base est resté le même, seuls le nombre de lignes, la bande passante et les éléments techniques dont le tube est composé ont changé.
 Avant de vous détailler d'une façon simple le mode de fonctionnement d'un tube cathodique, il vous faut savoir qu'une image vidéo est le fruit de lignes et de points. Chaque ligne contient des points/image, plus le nombre de ces points/image est élevé, meilleure sera la définition, le piqué si vous préférez. Le nombre de lignes diffusées sur l'écran cathodique est conditionné par un standard vidéo. Le Secam et le PAL sont censés travailler à 625 lignes de balayage, tandis que le NTSC travaille à 525 lignes. Mais ce n'est pas tout, une image vidéo, c'est également du tricot car chaque image que vous admirez sur votre tube n'est que le fruit d'un entrelacement d'une trame paire et d'une autre impaire.
 Par exemple, une image PAL de 625 lignes est le fruit de deux trames entrelacées de 312,5 lignes qui s'imbriquent parfaitement afin de créer le signal final, conditionné par une bonne synchronisation des trames. Si cette synchronisation de trames paires et impaires est mauvaise, le phénomène d'ondulation des verticales apparaît (erreur de base/temps) que seul un TBC peut rattraper en rétablissant une horloge correcte. Vous nous suivez toujours ? bien Passons au nombre d'images par seconde.
 Là encore, les standards vidéo n'ont pas les mêmes valeurs. Le PAL et le Secam travaillent à un débit de 25 images par seconde c'est-à-dire 50 trames) tandis que le NTSC la joue 30 images/seconde (60 trames), c'est pour cela que vous ne pouvez pas l'enregistrer sur un magnétoscope PAL/Secam, il reçoit cinq images de trop à la seconde.
 On résume. Uimage vidéo telle que nous la connaissons sur nos tubes cathodiques est le fruit d'un nombre d'images/seconde, d'un nombre de lignes de balayage et du nombre de points contenu dans chaque ligne balayée.

 Mais, comment ça marche ?
Le tube, c'est d'abord un écran sur lequel on va jouer à l'apprenti sorcier version pinceaux et jolies couleurs.
Le rôle premier du téléviseur est de "décomposer" l'image que vous lui envoyez (S ou Composite) en trois couleurs primaires rouge, vert, bleu, base de toute image vidéo colorée. Ces trois couleurs vont être assignées à trois canons à électrons dont le flux va être dévié par des bobines de déflexion afin qu'il balaye l'écran de haut en bas et de gauche à droite (déflexion verticale et horizontale), excitant par la même occasion les luminophores (pastilles de couleur) qui revêtent la face interne de l'écran. Mmage est fabriquée.
Ces luminophores sont en fait groupés en trio RVB formant un point et vont se voir "titillés" par les flots d'électrons.
Couleurs primaires : rouge, vert, bleuA noter qu'entre les trois canons RVB et les luminophores, il y a ce que l'on appelle une griffe perforée (masque) destinée à diriger en quelque sorte le faisceau sur le bon luminophore et pas sur son voisin. Les trois faisceaux d'électrons tissent à la vitesse grand V une toile d'araignée sur laquelle ils placent les points/image.
Autour de cette merveille, bien des paramètres peuvent intervenir et faire que tout aille de travers : mauvaise convergence de trois faisceaux, masque qui tord dans les blancs (c'est l'horreur), luminophores fatigués ou moyens, focalisation nulle dans les bords (les faisceaux ont beaucoup de mal à joindre les deux bouts), nous en passons et des plus déprimantes.
Bien évidemment, la qualité de l'électronique de mise en forme est primordiale. Un bon téléviseur est de toute façon un appareil qui intègre un bon châssis électronique, un bon trio de canons bien convergés et vigoureux, et des luminophores virulents, sans oublier un réglage usine qui ne donnera pas heu à des cris d'horreur. Bête rare, n'est-ce pas ?
Le téléviseur est, et restera, une valeur tout à fait sûre de la diffusion vidéo.

 Avantages
- Image parfaitement visible sans inconvénient de position du spectateur (angle de vision horizontal et vertical très large)
- Image très précise, très piquée, elle se forme sur l'écran même
- Durée de vie élevée du tube (environ 10 ans) Installation simple
- Pas de convergences à régler
- Ne nécessite pas le noir total dans la pièce Très lumineux
- Noirs profonds possibles
- Rendu des couleurs souvent merveilleux

 Inconvénients
- Taille d'image limitée par le système de canon/tube
- Grande profondeur du coffret
- Défauts de géométrie fréquents (sensibilité au champ terrestre, à toute source magnétique ... )
- Défauts de pompage vidéo fréquents (masque/tube/alimentation faillibles), se manifestent par des déformations autour du blanc et des couleurs appauvries par la présence d'une grande proportion de blanc dans l'image
- Demande du recul pour un confort de vision
- Images quelque fois fatigantes (50 Hz)
- Lignage gênant sur les grands tubes.

 


Comparez les prix !

Infos Conso 
 Actualités
 Avis consommateurs
 Baromètre des sites
 Dossiers conso
 Forum 


Bon à savoir !

Filmer en 4K : vos souvenirs en ultra haute définition

Combien de temps puis-je conserver des aliments au congélateur ?

Dois-je débrancher ma télé quand je pars en voyage ?

 Derniers avis Conso

  Aspirateur Tornado TO 5430 
MAUVAISES ODEURS

  Decoclico
ESCROQUERIE fuyez ce...
  Lave linge Whirlpool AWOD8455 
Whirlpool ZERO qualité

  SIEMENS CI36BP01
Partie congélateur défectueuse

Déposer un avis

 Contact   Partenaires   Pourquoi UC ? 
Agence DevComWeb   -   Technologie Micrologiciel™